Overwatch

Coup de pinceau après coup de pinceau : JaviDraws, l’illustratrice des tags pour Symmetra

Coup de pinceau après coup de pinceau : JaviDraws, l’illustratrice des tags pour Symmetra

Vous avez sans doute déjà collé une bulle « Désolé » sur un cadavre après avoir réussi une élimination multiple digne d’une Action de la partie, couvert le convoi de versions pixélisées de votre héros pendant que vous le poussiez ou placé l’avis de recherche de McCree pile comme il faut pour encadrer le tag posé par votre équipier. Dans Overwatch, les tags font partie du jeu, qu’ils vous servent à déformer le visage de Moira mignonne sur un rocher à Hanamura ou à provoquer vos adversaires lors des Derniers instants. Et depuis le lancement du jeu, l’équipe Overwatch a eu l’occasion de collaborer avec de nombreux artistes issus de la communauté des joueurs afin de créer des tags mémorables pour les évènements.

L’une de ces artistes, JaviDraws, nous a parlé de sa pratique, de Symmetra et de son expérience lors de la conception des tags pour le défi Restauration de Symmetra.


Comment en êtes-vous venue à faire carrière dans l’art, et plus précisément dans l’illustration et la bande dessinée ?

J’ai toujours aimé dessiner, depuis mon enfance, et j’ai commencé à montrer mon travail en ligne il y a au moins dix ans. Avancer aux côtés de la communauté artistique en ligne m’a donné envie de faire de ce passe-temps mon métier. Au départ, je voulais être graphiste conceptuelle, mais l’évolution naturelle de mon travail et de mon style a fait que je me suis plutôt retrouvée dans l’illustration et la bande dessinée. Je suis très heureuse d’avoir choisi cette voie.

 

Comment trouvez-vous l’équilibre entre votre travail de freelance et l’immersion nécessaire dans les jeux pour lesquels vous créez ?

Je suis surtout productive le matin et je m’arrange pour travailler au moins cinq heures par jour afin de pouvoir consacrer mes soirées à autre chose, notamment aux jeux. Je travaille tous les jours, mais peu d’heures ; c’est l’emploi du temps le plus logique pour moi, et celui qui me convient le mieux.

 

Qu’est-ce qui vous a conquise, dans Overwatch ?

Je n’ai jamais vraiment été branchée FPS, même si Overwatch m’avait attirée dès sa première cinématique, avec ses visuels éclatants et colorés. Quand mon frère a acheté le jeu et me l’a fait essayer, j’en ai immédiatement acheté un exemplaire moi aussi. C’était vraiment trop amusant, et j’avais envie d’essayer tous les héros.

 

Quel personnage préférez-vous dessiner ?

Tous les personnages sont sympas à dessiner, chacun à leur façon, mais je dois dire que je préfère Mei. C’est l’un des héros les plus adorables du jeu, et je trouve que mon style se prête bien à son design.

 

Quel est votre héros principal dans le jeu ? Avez-vous un rôle préféré, ou êtes-vous plutôt du genre flex ?

Je joue surtout Ange, et mon rôle préféré est donc celui de soutien. Je trouve que c’est le rôle le moins stressant, même si beaucoup de gens ne seront sans doute pas de cet avis. Il m’arrive aussi de jouer tank : je m’amuse bien avec D.Va, Zarya et Winston.

 

Quelles sont vos influences artistiques ?

Toute la communauté artistique en ligne produit un travail impressionnant qui m’inspire tous les jours, quand je parcours les réseaux sociaux. Les productions Disney et Studio Ghibli représentent aussi une énorme influence depuis mon enfance, ainsi que les centaines de mangas shōjo que j’ai lus en grandissant. Je puise également mon inspiration dans la photographie et la mode. 

 

Préférez-vous l’illustration ou la bande dessinée ?

Je pense qu’elles font toutes les deux partie intégrante de ma façon de communiquer mes idées par le biais de l’art. Avant toute chose, tout ce que je crée sert à raconter une histoire. Tout dépend de si j’estime qu’une illustration pourra transmettre ce que je ressens, ou si l’idée passera mieux sous forme de bande dessinée. Mais je dirais que la création d’une bande dessinée est plus agréable pour moi, parce que je peux me lâcher sans trop m’inquiéter d’éventuelles erreurs, alors que pour une illustration, la perfectionniste en moi prend le dessus et rend généralement le processus plus difficile.

 

Avez-vous eu une approche particulière pour ces illustrations, sachant qu’elles allaient devenir des tags dans le jeu ?

Je me suis attachée à créer des tags qui ressortent bien visuellement, comme des stickers. J’ai travaillé d’une façon complètement différente que pour mes illustrations grand format. Je pense que pour des petits formats comme ceux-ci, la simplicité est essentielle : il faut que les joueurs puissent les reconnaître du premier coup d’œil dans un jeu au rythme aussi rapide qu’Overwatch.

 

Comment avez-vous choisi le sujet de chaque tag que vous avez créé pour Symmetra ?

J’ai travaillé avec l’équipe Overwatch pour décider du sujet de chaque tag. L’équipe m’a donné quelques pistes, et je les ai associées à des scènes de la nouvelle sur Symmetra qui m’inspiraient. Au final, je trouve que ces six tags résument bien l’histoire tout en mettant en valeur Symmetra et sa personnalité.

 

Où aimeriez-vous le plus voir vos tags ?

Je colle toujours les miens sur la porte du point d’apparition avant le début de chaque partie, et évidemment sur le convoi, alors ce sont ces endroits qui me viennent spontanément à l’esprit. 

 

Parmi tous les fan-arts d’Overwatchque vous avez dessinés, quel est votre préféré ?

Mon préféré, c’est sans doute mon fan-art de Tueur : 76.

 Fan art de Tueur : 76 par JaviDraws

 

Quelle partie du monde aimeriez-vous voir représentée dans Overwatch ?

Ce serait fantastique qu’Overwatch ait une carte basée sur l’un des nombreux pays d’Asie du Sud. Je suis Pakistanaise, et la culture de cette région du monde est tellement riche et variée qu’elle offrirait à l’équipe de nombreuses possibilités. Visuellement, ça donnerait une carte vraiment magnifique.

 

Quelle importance a Symmetra pour vous ?

C’est un honneur pour moi d’avoir mes illustrations dans le jeu, en particulier pour un personnage comme Symmetra. Overwatch est toujours l’un des titres qui me viennent tout de suite en tête quand on parle de jeux avec beaucoup de diversité dans les personnages. Et j’apprécie particulièrement d’avoir pu représenter une femme à la peau brune, quelqu’un qui me ressemble.


Jusqu’au 30 novembre, rétablissez l’ordre sur le champ de bataille dans le défi Restauration de Symmetra pour gagner de nouvelles récompenses, dont le modèle Symmetra Marammat, en remportant des parties et en regardant Overwatch sur Twitch. Regardez la chaîne de n’importe quel streamer Twitch en train de jouer à Overwatch pour gagner les six tags créés par Javi ! Et suivez le voyage initiatique de Symmetra aux côtés de Zenyatta dans le nouveau récit signé Christie Golden, « Pierre après pierre ».

Article suivant

Actualités à la une