Overwatch

Redécouvrez le passé : le point sur l’histoire des Archives

Redécouvrez le passé : le point sur l’histoire des Archives

Cette année, l’évènement Archives apporte de nouvelles modifications pleines de danger à vos missions préférées. À vous de montrer votre habileté tactique à Rialto, King’s Row et La Havane. Vous voulez faire le point sur l’histoire avant de vous plonger dans l’action ? Nous avons pensé à vous.

Attention : le texte qui suit contient des SPOILERS sur les missions Représailles, Insurrection et Avis de tempête !


Représailles

Il y a huit ans, l’organisation terroriste appelée la Griffe lança une attaque explosive contre un complexe d’Overwatch à Rome, faisant d’importants dégâts et des dizaines de victimes parmi les agents. Overwatch étant dans l’impossibilité de riposter de façon officielle, Gabriel Reyes, le chef de Blackwatch, la division des opérations secrètes, prit l’initiative de passer à l’action. Avec une équipe d’intervention composée de Jesse McCree, ancien membre du gang Deadlock devenu agent de Blackwatch, du ninja cybernétique Genji Shimada et de la généticienne Moira O’Deorain, Reyes se lança à la poursuite de la Griffe. Sa cible : l’homme d’affaires influent et membre éminent de la Griffe, Antonio Bartalotti. Lieu de résidence : Venise, Italie.

L’équipe s’infiltra dans le manoir de Bartalotti et réussit à arrêter sa cible. Cependant, au lieu de capturer l’agent de la Griffe comme prévu, Reyes préféra l’assassiner, ce qui déclencha un enchaînement d’évènements dans tout le Rialto. Alors que Blackwatch était en pleine tourmente, le monde entier découvrit son existence ainsi que les missions confidentielles que l’organisation accomplissait pour Overwatch. Le grand public commença alors à se montrer de plus en plus méfiant envers Overwatch, et d’autres personnes vinrent combler la place vacante laissée par Bartalotti au sein de la Griffe. 

OVR_Retribution_031%20(2).png

Insurrection

Un an après l’épisode vénitien, un groupe de séparatistes omniaques baptisé Secteur zéro prit le contrôle de King’s Row et s’empara d’une centaine d’otages, dont le moine shambali Tekhartha Mondatta et le maire de Londres. Overwatch réagit en envoyant une équipe d’intervention composée d’Ange, Reinhardt et Torbjörn sur place, avec le soutien de l’ancienne pilote d’essai Tracer, une jeune recrue idéaliste qui participait là à sa première mission. Ensemble, les agents réprimèrent l’insurrection du Secteur zéro et libérèrent les otages du cœur de la centrale électrique de King’s Row, et les évènements de la mission furent discrètement relégués dans les archives d’Overwatch.

OW_Uprising_007%20(2).png

Avis de tempête

Puisqu’il lui était impossible de capturer directement Doomfist, Overwatch conçut un nouveau plan pour en venir à bout : suivre la piste de l’argent. Alors qu’une tempête menaçait de s’abattre sur Cuba, quatre agents d’Overwatch (Tracer, Genji, Winston et Ange) se lancèrent aux trousses du sournois expert en finances de la Griffe, l’omniaque Maximilien, dans les rues de La Havane, sous l’œil vigilant de leur capitaine, Sojourn. Au terme d’une poursuite aussi longue qu’intense, émaillée d’affrontements avec les forces de la Griffe, ils finirent par arrêter Maximilien.

Cherchant à sauver sa peau de métal, celui-ci conclut un marché avec les quatre agents : il acceptait d’« arranger une rencontre » avec Doomfist en leur fournissant des informations sur ses déplacements à venir… tant qu’ils promettaient de ne pas divulguer d’où ils tenaient ces renseignements.

Pendant ce temps, Doomfist offrait l’aide de la Griffe à un autre omniaque, dont l’identité reste inconnue à ce jour…

OVR_Archives2019_012%20(1).png


Réunissez votre équipe d’intervention jusqu’au 2 avril et participez à des missions scénarisées en coop tirées de moments cruciaux de l’histoire d’Overwatch pour gagner de nouveaux modèles, emotes, entrées en scène, icônes de joueur, tags et plus encore dans l’évènement Archives d’Overwatch.

Article suivant
World of Warcraft
1 j.

Nouvelle de Warcraft : « Un Moment Hors Du Temps »

Nous avons connu la guerre, et nous la connaîtrons encore. J’ai vécu suffisamment longtemps pour voir mon peuple s’élever, choir et se relever. Moi-même, j’ai dépéri tel l’arbre en hiver, avant de refleurir.