Overwatch

Histoires de héros : Marcin Rausch

Histoires de héros : Marcin Rausch

Marcin « Ganisz » Rausch est le fondateur de l’Academic League, aujourd’hui connue sous le nom de T-Mobile Academic League (ou TMLA), la plus importante ligue d’e-sport universitaire de Pologne. Au terme d’une première saison couronnée de succès, l’opérateur T-Mobile s’est associé à l’organisation en tant que sponsor, afin de lui prêter main-forte dans sa mission : construire des passerelles entre l’e-sport et le milieu universitaire. Marcin Rausch a bon espoir que la ligue réussira à rapprocher des étudiants, qui tisseront des liens forts en rejoignant ou en encourageant les équipes de leurs établissements. De son point de vue, rien n’empêche les universités polonaises de bénéficier d’avantages et de chances similaires à ceux offerts par les programmes d’e-sport universitaires des autres pays.

Nous avons approché Marcin Rausch pour revenir sur les débuts de la TMLA, et discuter de ses projets pour l’avenir de la ligue et de sa passion pour Overwatch.

Portrait.jpg

Q : Racontez-nous un peu comment vous en êtes venu à créer la TMLA.

Marcin Rausch : Je suis mordu de jeux vidéo depuis ma plus tendre enfance, et je jouais déjà aux jeux Blizzard à l’époque de The Lost Vikings, quand l’entreprise s’appelait encore Silicon & Synapse. J’ai vu l’e-sport naître et se développer, et j’ai toujours rêvé de faire partie de ce milieu, non seulement en tant que spectateur, mais aussi en tant qu’acteur capable d’influencer la scène polonaise.

Comme la fondation d’une ligue professionnelle était bien trop ambitieuse pour moi, sans compter que des organisations bien établies y œuvraient déjà, j’ai décidé de me tailler mon propre créneau. C’est ce raisonnement qui m’a conduit à la communauté universitaire. Pour beaucoup de Polonais, les études supérieures constituent un passage important, et les étudiants sont généralement ouverts d’esprit et friands de nouvelles expériences. Cette mentalité, conjuguée aux ressources dont disposent les universités en Pologne, sans mentionner le fait que l’e-sport connaît un essor retentissant, m’a indiqué la voie à suivre. Avoir contribué à la création d’une scène d’e-sport universitaire avec la TMLA, c’était un rêve qui se réalisait pour moi !

Q : Pourquoi avoir inclus Overwatch dans la TMLA ?

Marcin Rausch : Lorsque j’ai décidé d’organiser une saison d’Overwatch pour la TMLA, c’était plus ou moins la première véritable apparition du jeu sur la scène e-sport universitaire polonaise. Je me rappelle m’être étonné que si peu d’évènements Overwatch aient été organisés auparavant, mais je ne me suis pas laissé démonter. Au final, nous sommes parvenus à assembler 16 équipes issues de tout le pays, et à les faire s’affronter pour couronner les champions universitaires de Pologne. Cela nous a demandé beaucoup de travail, mais je serai comblé si notre réussite motive d’autres personnes à s’investir dans l’e-sport d’Overwatch, où qu’elles vivent, qu’une scène établie existe ou non.

Q : Quels sont vos objectifs pour la TMLA ?

Marcin Rausch : Je veux continuer à développer la TMLA en tant qu’organisation, et à tirer parti de son potentiel impact culturel et social. En soi, la ligue n’est qu’une composante de l’équation ; je réfléchis également beaucoup à la façon dont elle pourrait influencer la communauté étudiante et la direction des différents établissements. Tout ce que nous avons bâti jusqu’ici, y compris l’infrastructure sociale permettant à cette ligue de collaborer étroitement avec les universités, tout cela n’est que le commencement. La TMLA n’a même pas encore un an !

À terme, je voudrais étendre la ligue à d’autres pays que la Pologne, mais ce n’est pas pour tout de suite. En guise d’objectif plus réaliste, nous tenons à ce que chaque joueur garde un souvenir impérissable de sa participation à la TMLA, et à ce qu’il s’agisse d’un évènement unique. J’espère qu’un jour, grâce à nos efforts, les universités soutiendront plus directement leurs étudiants, en leur offrant des bourses ou d’autres avantages.

Je conçois la TMLA comme une organisation dépourvue de tout préjugé et discrimination, prête à accueillir tous les étudiants et étudiantes, quels que soient leur nationalité, leur genre ou l’université qu’ils ou elles fréquentent. Paix, amour et e-sport !

Awards.jpg

Q : Pensez-vous que votre travail avec Overwatch et la TMLA puisse affecter d’autres personnes ? Voire changer le monde ?

Marcin Rausch : Absolument ! L’un des objectifs primordiaux de la TMLA est le développement de l’e-sport universitaire en Pologne. Cela implique de déconstruire les vieux stéréotypes et de présenter l’e-sport aux universités comme un nouveau genre de compétition, traité et soutenu par les autorités comme tout autre sport traditionnel.

Si nous parvenions à étendre l’influence de la TMLA au-delà de nos frontières, nous pourrions d’autant plus promouvoir ces valeurs.

Q : « Le monde a besoin de plus de héros. » Qu’est-ce que cela vous évoque ?

Ce monde peut être impitoyable. Les gens peuvent se révéler cruels. La vie elle-même peut devenir insoutenable. C’est pour ces raisons que nous avons besoin de héros, et pas du genre de Superman ; un ami qui vous tend la main quand tous vous tournent le dos est tout aussi héroïque. La vie n’est jamais que la somme de toutes ces petites attentions que nous avons les uns pour les autres. Voilà le genre d’héroïsme dont nous avons besoin au jour le jour.

Article suivant
Heroes of the Storm
16 h.

Notes de mise à jour pour Heroes of the Storm (16 octobre 2019)

La nouvelle mise à jour de Heroes of the Storm contient des modifications de héros et des corrections de bugs ! Lisez ce qui suit pour plus de détails.