StarCraft II

StarCraft II célèbre son premier champion européen !

StarCraft II célèbre son premier champion européen !

Cette année, StarCraft a célébré son 20e anniversaire. L’âge auquel les gens vont à l’université, travaillent, essaient de trouver leur rythme… Bref, qui dit 20e anniversaire dit également grands changements, c’est inévitable.

À la BlizzCon 2018, devant un public entièrement debout et que la sécurité a dû contenir, StarCraft a vécu une véritable transition : pour la toute première fois, ce n’est pas un coréen qui a remporté la finale mondiale. C’est Joona « Serral » Sotala, le célèbre finlandais à la voix douce, spécialiste des Zergs et amateur de chapeaux, qui a été sacré champion du monde du WCS.

DSC_1815.jpg

Les histoires les plus passionnantes sont rarement avares en retournements de situation. Nous étions tous prêts à parier au début de la BlizzCon que nous assisterions à un match incroyable entre Serral et Cho « Maru » Seong Ju, spécialiste des Terrans. Comme c’eût été parfait ! Tous deux avaient dominé leur circuit respectif au cours de l’année en remportant le moindre des évènements auxquels ils avaient pris part, un tel affrontement semblait donc inévitable.
Mais ce rêve s’est effondré après la défaite rapide de Maru 0 à 3 lors du premier jour de la BlizzCon 2018.

Un autre songe l’a alors remplacé : à mesure qu’avançait le samedi, nous nous sommes retrouvés dans la même situation que lors du tournoi GSL contre le monde, que Serral avait remporté 4 à 3 à l’issue d’un match particulièrement serré contre Kim « Stats » Dae Yeob. Nous n’y avions jamais pensé, et c’était pourtant la finale parfaite.

Serral a très tôt pris la tête lors de cette finale au meilleur des sept manches, en remportant les trois premières parties au moyen d’une défense incroyable et du style de jeu lent grâce auquel il est renommé, révéré, et redouté : la « mort par mille coupures ». Mais tandis que le public atteignait sa capacité maximale et s’attendait à le voir gagner le match 4 à 0, Stats, réputé pour être l’un des joueurs Protoss les plus équilibrés, réguliers et talentueux au monde, lui a montré que son héros n’était pas hors d’atteinte en remportant à son tour deux parties de suite.

20181103_Helena-Kristiansson_BlizzconSC2_03880.jpg

« J’étais un peu énervé, je m’en voulais, a expliqué Serral. Je pense avoir commis quelques bourdes stupides. À part ça, je ne me suis pas trop laissé atteindre. »

La partie suivante a dégénéré en une bataille aérienne dont les spectateurs ont failli ne pas se remettre. Si l’armée de Stats semblait dominer le combat, Serral s’en prenait discrètement à l’économie du joueur sud-coréen, resserrant ainsi doucement son emprise tout en dirigeant ses unités aériennes d’une main de maître. Et quand Stats a envoyé un ultime « gg » via la discussion en jeu, le public a littéralement explosé en faisant trembler les murs de l’Anaheim Convention Center.

Après le match, Serral a dû faire face à un essaim de journalistes qui le prenaient en photo avec le trophée tout en lui posant des questions à n’en plus finir. Une fois tout cela terminé, je lui ai demandé si ce n’était pas difficile à vivre après avoir remporté un tournoi aussi important.

« C’est génial d’avoir gagné le championnat et ainsi d’entrer dans l’histoire, a-t-il affirmé tout sourire. C’est incroyable, mais j’ai encore du mal à réaliser. »

C’est une aventure qui lui aura pris des années. En 2015, Serral était à peine parvenu à se qualifier pour les 16e de finale du WCS. Il lui a fallu du temps pour arriver jusque-là, mais il ne s’est jamais découragé : « J’ai toujours adoré StarCraft, et c’est la raison pour laquelle j’y joue encore, a-t-il expliqué. L’année dernière, j’ai terminé le lycée et je me suis amélioré. Cette année, j’ai donc pu atteindre un très bon niveau de jeu et m’y maintenir. »

DSC_2010.jpg

Et maintenant ? Serral ne compte pas disparaître : « Je veux continuer à jouer et tenter de remporter tous les titres possibles, a-t-il révélé. Je n’ai pas l’intention d’arrêter ni de lever le pied. »

Tout se développe : les jeux, les communautés, les passions et les gens. StarCraft nous a permis et nous permettra pendant encore de nombreuses années de montrer le meilleur de nous-même. L’e-sport n’en serait pas là aujourd’hui sans cette saga, beaucoup d’entre nous non plus, et l’issue de la finale du WCS 2018 nous a montré qu’avec de la persévérance, une bonne mentalité et des amis pour nous soutenir, rien n’est impossible.

Article suivant
Heroes of the Storm
7 h.

Offres héroïques : du 20 au 27 novembre 2018

Découvrez nos nouvelles offres héroïques et rendez-vous en jeu pour les ajouter à votre collection avant la fin de l’offre, le 27 novembre.