Overwatch

Mythique : dans les coulisses d’Ashe chasseuse de tigres et Fatale serpent pâle

Mythique : dans les coulisses d’Ashe chasseuse de tigres et Fatale serpent pâle

Depuis l’obscurité, un esprit ophidien suit sa cible à travers la lunette de son fusil. Une seconde avant que son tir ne fasse mouche, un énorme tigre robotique s’interpose, protégeant sa maîtresse et lui offrant un instant de répit ; celle-ci en profite pour s’éloigner d’un pas et viser à son tour la tireuse de précision qui cherchait à lui nuire. Une escarmouche entre créatures lunaires vient d’éclater sur le champ de bataille… et nous vous invitons à les rejoindre.

Le Nouvel an lunaire d’Overwatch est une fête culturelle grandiose et un évènement qui compte beaucoup pour de nombreux membres de l’équipe. Il offre également l’occasion aux graphistes conceptuels de raconter des histoires par le biais des nouveaux modèles qu’ils créent ; les éditions précédentes nous ont ainsi offert des modèles représentant des personnages du Voyage en Occident de Wu Cheng’en, les quatre animaux ou encore les grands seigneurs du célèbre roman de Luo Guanzhong, Les Trois Royaumes.

Cette année, les créatures légendaires se sont rassemblées pour fêter l’entrée dans l’année du Bœuf : les joueurs pourront aussi parcourir le champ de bataille avec Écho kkachi, frapper depuis l’obscurité avec Fatale serpent pâle, lâcher un B.O.B. félin sur leurs adversaires avec Ashe chasseuse de tigres, et plus encore.

Le responsable de la conception graphique David Kang et son collègue Tim Guo nous ont parlé de la réalisation des modèles pour Ashe et Fatale et de l’importance que revêt à leurs yeux la possibilité de travailler sur le Nouvel an lunaire.


Y a-t-il un aspect précis du processus créatif dans lequel vous avez vraiment hâte de vous lancer, lorsque vous commencez une nouvelle création ?

David Kang : Pour moi, ce sont les idées et concepts qu’on lance au départ, avant de choisir le thème définitif. Les joueurs ne voient que le modèle terminé, mais il existe généralement trois ou quatre concepts différents sur le même thème qui n’ont pas été sélectionnés. J’apprécie toujours l’aspect « recherches » du processus, au début de la conception de chaque modèle. À chaque fois, c’est l’occasion d’apprendre quelque chose. Cette fois-ci, j’ai beaucoup appris sur la mythologie coréenne, notamment les animaux mythiques.

Tim Guo : J’aime beaucoup chercher comment relier les héros d’Overwatch à des thèmes passionnants issus de différentes cultures. Quand il s’agit de créer un nouveau design, j’aime essayer des matériaux, textures et effets de surface variés afin de l’ancrer dans une culture ou une réalité historique. Ce modèle est en fait le tout premier modèle légendaire sur lequel j’ai travaillé depuis mon arrivée dans l’équipe de conception des personnages, et mes collègues m’ont beaucoup aidé, à la fois sur les aspects esthétiques et techniques de la conception.

 

D’où viennent les inspirations mythologiques de ces modèles ?

David Kang : Pour le modèle d’Ashe, nous nous sommes basés sur le mythe coréen de Tangun, qui parle d’un ours et d’un tigre. La légende raconte qu’un tigre et un ours prièrent les dieux de les faire devenir humains. En entendant leurs prières, les dieux leur donnèrent vingt gousses d’ail et de l’armoise, et leur ordonnèrent de ne rien manger d’autre que cette nourriture sacrée, sans s’exposer à la lumière du soleil, pendant cent jours. Le tigre abandonna, mais l’ours persévéra et devint une femme, d’où le thème de l’ours pour Ashe et du tigre pour B.O.B.

Tim Guo : Quant au modèle pour Fatale, il tire son origine dans un conte populaire chinois, « La légende du serpent blanc », dans lequel un esprit serpent prend la forme d’une femme appelée Bai Suzhen.

Illustration conceptuelle d’Ashe chasseuse de tigres

 

En quoi ces modèles vous importent-ils, personnellement ?

David Kang : Réaliser des modèles inspirés par la Corée pour le Nouvel an lunaire a toujours un aspect personnel pour moi, puisque je suis Coréen. Ce modèle m’a rappelé d’agréables souvenirs de l’époque où j’ai découvert ce mythe à l’école, dans mon enfance.

Tim Guo : De nombreux Chinois ont grandi comme moi, en lisant des romans et en regardant des adaptations télévisées de « La légende du serpent blanc », c’était donc vraiment passionnant de concevoir ma propre version de Bai Suzhen sous la forme d’un modèle pour Overwatch.

 

Pourquoi ces thèmes précis ont-ils été choisis pour ces personnages ?

David Kang : Nous avons estimé qu’un mythe parlant d’un humain et d’un animal correspondrait très bien à Ashe et B.O.B. Tout collait à merveille, l’ours qui se transformait en femme, et B.O.B. qui jouait les tigres robotiques.

Tim Guo : Bai Suzhen, de « La légende du serpent blanc », est à la fois un animal mortel et une femme magnifique, ce qui convenait idéalement à Fatale, qui incarne ces deux caractéristiques. Et même si je connaissais déjà la légende, je ne m’étais pas rendu compte qu’il en existait tant d’adaptations différentes. J’ai fini par me plonger dans les représentations de Bai Suzhen dans différentes formes d’art : fresques, tableaux, films, séries et même opéras de Pékin.

Illustration conceptuelle de Fatale serpent pâle

 

Que préférez-vous dans la création de modèles pour le Nouvel an lunaire ?

David Kang : J’adore faire découvrir les cultures asiatiques à des publics issus du monde entier qui n’auraient peut-être jamais entendu parler de ces mythologies autrement.

Tim Guo : Oui, je crois aussi que ce que je préfère, dans la conception de ces modèles, c’est de pouvoir puiser dans ma propre culture pour trouver des histoires à raconter par le biais de nos héros. Et c’est aussi sympa de réaliser des modèles colorés et festifs, ça change des thèmes plus sombres et décalés qu’on retrouve parfois.

 

Quel est le détail que vous préférez dans le modèle ?

David Kang : Les motifs dans le dos d’Ashe et B.O.B. J’ai essayé de reproduire l’esthétique coréenne traditionnelle en incorporant un ours et un tigre.

Tim Guo : L’un des détails que je préfère, c’est le bracelet de jade. Dans la légende, Bai Suzhen a un serpent vert appelé Xiaoqing pour amie. Elle reste toujours à ses côtés. Je ne voulais pas qu’elle disparaisse du design, j’ai donc créé un bracelet de jade en forme de serpent pour la représenter.

Illustration conceptuelle de l’arme de Fatale serpent pâle

 

Comment faites-vous pour que chaque nouveau modèle se distingue des modèles précédents pour le même personnage ?

David Kang : Je m’efforce de le rendre aussi différent que possible, tout en respectant le cadre imposé de la silhouette, en jouant avec les matériaux, les couleurs et surtout le thème. 

Tim Guo : Je commence aussi par modifier la silhouette dans la mesure du possible, afin que l’ensemble ait une allure distincte des autres modèles. J’essaie d’utiliser des palettes de couleurs encore inédites ; dans le cas présent, des couleurs pâles, comme le blanc, l’argenté et le rose, avec des touches de violet et de vert, pour créer quelque chose d’unique qui permet à ce modèle de se distinguer des autres versions de Fatale, qui sont généralement plus sombres.

 

Quel écho espérez-vous que ces modèles et cet évènement rencontreront auprès des joueurs ?

David Kang : J’espère que les joueurs chercheront à en savoir plus sur les histoires et les idées derrière chaque modèle. Je suis sûr qu’ils les apprécieront encore plus une fois qu’ils sauront de quoi il retourne.

Tim Guo : Les animaux des contes et légendes ont toujours quelque chose de merveilleux, d’amusant et de mystique, et j’espère que ces modèles évoqueront le même genre de choses chez nos joueurs. Et pour ceux qui ne connaîtraient pas les histoires qui en sont à l’origine, j’espère que ces modèles leur donneront envie de découvrir les fabuleuses œuvres artistiques et littéraires qui nous ont inspirés.


Reprenez le combat et célébrez le retour du Nouvel an lunaire d’Overwatch avec des objets ornementaux festifs, des récompenses hebdomadaires et un nouveau choc qui mettra à l’épreuve les plus endurcis des hors-la-loi : Chasseur de primes !

Article suivant

Actualités à la une