Overwatch

Aperçu du Top 8 de la Coupe du monde d’Overwatch

Aperçu du Top 8 de la Coupe du monde d’Overwatch

Après Incheon, Los Angeles, Bangkok et Paris, la finale palpitante de la coupe du monde d’Overwatch approche enfin. Ce week-end à la BlizzCon, les huit équipes qualifiées lors des quatre phases de groupe s’affronteront afin de remporter la médaille d’or.

La Corée du Sud parviendra-t-elle à défendre ses deux titres consécutifs ? Les autres pays arrivés premiers de leur groupe, la Chine, la France et les États-Unis, ne comptent pas lui faire de cadeau. Et il ne faut pas oublier les équipes classées deuxièmes : l’Australie, la Finlande, le Canada et le Royaume-Uni adoreraient tirer leur épingle du jeu.

Préparez-vous à suivre l’action en direct de la BlizzCon grâce à notre guide pratique qui comprend les horaires des matchs, la nouvelle composition des équipes et les duels des quarts de finale !

Les informations essentielles

  • Dates : Programme et horaires des matchs :
    • Vendredi 2 novembre
      • 20h15-22h15 (heure de Paris) – Quart de finale 1 : États-Unis contre Royaume-Uni
      • 22h15-00h15 (heure de Paris) – Quart de finale 2 : France contre Canada
    • Samedi 3 novembre
      • 00h15-02h15 (heure de Paris) – Quart de finale 3 : Chine contre Finlande
      • 02h15-04h15 (heure de Paris) – Quart de finale 4 : Corée du Sud contre Australie
      • 17h30-19h30 (heure de Paris) – Demi-finale 1
      • 19h30-21h30 (heure de Paris) – Demi-finale 2
      • 21h30-23h30 (heure de Paris) – Match pour la médaille de bronze
      • 23h45-02h30 (heure de Paris) – Match pour la médaille d’or
  • Lieu : Anaheim Convention Center, Anaheim, Californie
  • Diffusions en direct :
  • Diffusions : Consultez votre programme local pour connaître les diffusions sur ESPN3 et DisneyXD.
  • Mise à jour : 1.29
  • Format des matchs : Les quarts de finale, demi-finales et match pour la médaille de bronze se joueront au meilleur des cinq manches. La finale, quant à elle, se jouera au meilleur des sept manches.
  • Cartes disponibles : Toutes ! Chaque match commence sur une carte Contrôle déterminée à l’avance : Népal, Tour de Lijiang, Ilios, Oasis ou Busan. À partir de la seconde carte, l’équipe qui a perdu la carte précédente choisit la suivante parmi ces types :
    • Deuxième carte : Hybride
    • Troisième carte : Attaque
    • Quatrième carte : Escorte
    • Cinquième carte (en cas d’égalité) : Contrôle, différente de la première carte

Composition des équipes nationales

États-Unis

  • Indy « Space » Halpern (Los Angeles Valiant)
  • Shane « Rawkus » Flaherty (Houston Outlaws)
  • Jay « Sinatraa » Won (San Francisco Shock)
  • Austin « Muma » Wilmot (Houston Outlaws)
  • Zachary « ZachaREEE » Lombardo (Contenders d’Amérique du Nord : Fusion University)
  • Grant « Moth » Espe (San Francisco Shock)
  • João Pedro « Hydration » Goes Telles (Los Angeles Gladiators)

Royaume-Uni

  • Cameron « Fusions » Bosworth (Contenders d’Europe : British Hurricane)
  • Eoghan « Smex » O’Neill (Contenders d’Amérique du Nord : NRG Esports)
  • Isaac « Boombox » Charles (Philadelphia Fusion)
  • Harrison « Kruise » Pond (Contenders d’Amérique du Nord : Toronto Esports)
  • Michael « MikeyA » Adams (Contenders d’Europe : British Hurricane)
  • Finley « Kyb » Adisi (Contenders d’Europe : British Hurricane)
  • Kai « KSP » Collins

Le premier quart de finale de la BlizzCon s’annonce explosif. La sélection américaine s’est imposée lors de la phase de groupe de Los Angeles grâce à un style de jeu hyper agressif et souple, ne laissant pas la moindre chance à ses adversaires. Ce sera aux Britanniques d’essayer d’y mettre le holà. L’équipe du Royaume-Uni, qui a fini deuxième de la phase de groupe de Paris, derrière la France, a effectué un changement de taille : le remplacement du tank principal Christopher « ChrisTFer » Graham par Fusions, qui devrait apporter une meilleure alchimie en retrouvant ses deux coéquipiers de British Hurricane. Affronter le duo de tanks américains, Muma et Space, n’aura rien d’évident : c’est l’une des associations les plus redoutables du Top 8. Il faudra pourtant que les Britanniques trouvent comment franchir la ligne de front des États-Unis s’ils veulent accéder à la demi-finale.

France

  • Terence « SoOn » Tarlier (Los Angeles Valiant)
  • Benjamin « Unkoe » Chevasson (Dallas Fuel)
  • Dylan « aKm » Bignet (Dallas Fuel)
  • Gaël « Poko » Gouzerch (Philadelphia Fusion)
  • Michaël « Winz » Bignet
  • Benjamin « BenBest » Dieulafait
  • Nicolas « NiCOgdh » Moret

Canada

  • Lane « Surefour » Roberts (Los Angeles Gladiators)
  • Brady « Agilities » Girardi (Los Angeles Valiant)
  • Liam « Mangachu » Campbell (Contenders d’Amérique du Nord : XL2 Academy)
  • Christopher « Bani » Benell (Houston Outlaws)
  • Félix « xQc » Lengyel
  • William « Crimzo » Hernandez (Contenders d’Amérique du Nord : Team EnVy)
  • Lucas « NotE » Meissner (Boston Uprising)

Le duel entre le Canada, arrivé second l’an dernier, et une équipe de France en pleine forme devrait être un bon test pour ces deux pays qui ont quelque chose à prouver : le Canada veut cette fois encore accéder à la finale et, cette fois, l’emporter ; la France tient à montrer de quoi elle est capable face aux meilleurs. Surefour (Gladiators) et SoOn (Valiant) se sont souvent affrontés au cours de la saison inaugurale de l’Overwatch League, et s’ils reprennent leur duel entre Fatale, cette bataille dans la bataille pourrait bien donner le ton du match tout entier. Même si le Canada est arrivé deuxième de son groupe, ce quart de finale s’annonce comme l’un des plus disputés. Le travail d’équipe et les compos triple-triple impeccables des Français les mèneront-ils à la victoire, ou les Canadiens offriront-ils une version améliorée de leur performance lors de la phase de groupe pour aller au bout de leur rêve ?

Chine

  • Shilong « Krystal » Cai (Contenders de Chine : T1w Esports Club)
  • Qiulin « Guxue » Xu (Contenders de Chine : LGD Gaming)
  • Xianyao « Yveltal » Li (Contenders de Chine : LinGan e-Sports)
  • Junjian « Sky » He
  • Tianbin « LateYoung » Ma (Contenders de Chine : Team CC)
  • Xing « Leave » Huang
  • Yangjie « Shy » Zheng (Contenders de Chine : LGD Gaming)

Finlande

  • Joona « Fragi » Laine (Philadelphia Fusion)
  • Joonas « Zappis » Alakurtti
  • Jonas « Shaz » Suovaara (Los Angeles Gladiators)
  • Benjamin « BigGoose » Isohanni (Los Angeles Gladiators)
  • Jiri « LiNkzr » Masalin (Houston Outlaws)
  • Timo « Taimou » Kettunen (Dallas Fuel)
  • Tuomo « Davin » Leppänen (Contenders d’Europe : Team Gigantti)

À son arrivée en phase de groupe de la coupe du monde d’Overwatch, la Chine soulevait bien des questions malgré le talent de son effectif. Son jeu d’équipe mesure et efficace qui épuise les adversaires petit à petit a suffi à y répondre. Le tank principal Guxue est l’une des révélations du tournoi, et les DPS chinois sont sans doute capables de se défendre face à n’importe quelle équipe présente dans ce Top 8. Mais la Finlande est particulièrement coriace pour une équipe classée deuxième : lors de la phase de groupe d’Incheon, elle a mené la Corée du Sud jusqu’à une cinquième carte, et sa sélection comporte des vétérans qui allient mental d’acier et talent individuel. L’an dernier, des problèmes de visa avaient empêché l’effectif chinois prévu d’arriver à la BlizzCon ; quant à la Finlande, elle n’avait pas franchi les phases de groupe. Leur duel pour la rédemption devrait être non seulement disputé, mais aussi franchement spectaculaire.

Corée du Sud

  • Pan-Seung « Fate » Koo (Los Angeles Valiant)
  • Jun-Ho « Fury » Kim (London Spitfire)
  • Byung-Sun « Fleta » Kim (Seoul Dynasty)
  • Hae-Seong « Libero » Kim (New York Excelsior)
  • Seong-Hyun « Jjonak » Bang (New York Excelsior)
  • Tae-Sung « Anamo » Jung (New York Excelsior)
  • Jae-Hyeok « Carpe » Lee (Philadelphia Fusion)

Australie

  • Ashley « Trill » Powell (Contenders du Pacifique : Blank Esports)
  • Leyton « Punk » Gilchrist (Contenders d’Australie : Dark Sided)
  • Huseyin « Hus » Sahin (Contenders du Pacifique : Blank Esports)
  • Felix « CKM » Murray (Contenders du Pacifique : Blank Esports)
  • Dario « Akraken » Falcao-Rassokha (Contenders d’Australie : Sydney Drop Bears)
  • Scott « Custa » Kennedy (Los Angeles Valiant)
  • James « Yuki » Stanton (Contenders d’Australie : Dark Sided)

Si la Corée du Sud est la favorite de la coupe du monde d’Overwatch et vise une troisième victoire consécutive, sa domination n’est pas aussi tranchée que les années précédentes. Elle a par ailleurs effectué plusieurs remplacements importants, ne conservant que quatre des sept joueurs présents à Incheon, mais le pays compte assez de joueurs de grand talent pour que les performances ne s’en ressentent pas. L’ajout de Fleta aux côtés de Libero et Carpe, notamment, offre à la section DPS coréenne encore plus de souplesse (si tant est que ce soit possible). Les Australiens ont créé la surprise en terminant deuxièmes d’une phase de groupe difficile à Bangkok, mais ces outsiders courageux s’attaquent à un géant en quart de finale. Ils vont devoir se montrer imprévisibles s’ils veulent arriver à remporter quelques cartes face à la Corée du Sud.

Commentateurs

  • Alex « Goldenboy » Mendez
  • Andrew « ZP » Rush
  • Brennon « Bren » Hook
  • Chris Puckett
  • Danny Lim
  • Emily Tang
  • Fiona Nova
  • Frankie Ward
  • Jake Lyon
  • Jonathan « Reinforce » Larsson
  • Josh « Sideshow » Wilkinson
  • Matt « Mr X » Morello
  • Mica Burton
  • Mitch « Uber » Leslie
  • Soe Gschwind

Que vous assistiez à la BlizzCon en personne ou que vous suiviez les matchs de chez vous, ne ratez pas une miette de l’action grâce aux comptes @owpathtopro et @PlayOverwatch !

Article suivant
StarCraft II
2 j.

Notes de mise à jour pour la version 4.10.1 de StarCraft II

Nous venons de déployer un correctif pour la version MAC du jeu, qui corrige les bugs listés ci-dessous.