Diablo II: Resurrected

Adapter l’expérience originale de Diablo II pour console

Adapter l’expérience originale de Diablo II pour console

L’attente est presque terminée ! Les Champions retrouveront bientôt Sanctuaire, où ils pourront suivre le Rôdeur noir et débarrasser le royaume de ses serviteurs infernaux. ARPG emblématique, Diablo® II s’apprête à ressusciter sous une version remasterisée avec Diablo® II: Resurrected™, disponible le 23 septembre 2021. Mais contrairement à l’original, les joueurs sur consoles Xbox, PlayStation® et Nintendo Switch™ pourront eux aussi se lancer dans ce fameux périple vers l’est !

Nous avons invité Robert Gallerani, directeur de la conception, à partager l’approche et l’expérience de l’équipe de développement qui a tenté d’adapter ce classique pour PC à la génération actuelle de consoles.


Ce remaster est un véritable travail de passionnés, destiné à éveiller la nostalgie des joueurs chevronnés et à faire découvrir le monde de Sanctuaire aux nouveaux venus. Au cours de ce processus de développement, nous nous sommes efforcés de reproduire le jeu tel que les joueurs s’en souviennent, plutôt qu’en nous appuyant sur ce qu’il était réellement. Par exemple, les améliorations graphiques sont destinées à représenter fidèlement le jeu d’origine, et ce n’est que lorsque vous basculerez en mode Héritage et contemplerez les graphismes de l’époque que vous pourrez apprécier leur évolution. On peut également évoquer d’autres menus détails, comme le bruit d’une potion que l’on boit, un tracé sur la mini-carte, ou même la façon dont les monstres apparaissent lorsqu’un personnage entre dans une pièce sombre ; autant d’éléments mineurs qui contribuent aux souvenirs impérissables de l’expérience initiale. Pour réussir à transposer ce jeu sur les consoles Xbox, PlayStation et Nintendo Switch, il ne nous fallait pas seulement respecter son équilibre : nous devions aussi tenir compte d’autres éléments inconscients ayant peut-être échappés aux joueurs dans le titre d’origine, voilà plus de vingt ans.

Alors, que se passe-t-il lorsque l’on transpose un jeu sur une plateforme sur laquelle il n’a jamais existé auparavant ? Offrir sur console un jeu initialement conçu pour le clavier et la souris sur PC a soulevé de nombreuses questions auxquelles nous avons dû répondre, notamment en tenant compte du style de jeu des joueurs sur console. Étant donné que notre objectif était de préserver une expérience classique, nous avons commencé par ce que nous ne pouvions pas changer ; la progression partagée nous imposait un ensemble considérable de restrictions et de consignes à respecter. Par conséquent, puisqu’il n’était pas possible de modifier le jeu, nous nous sommes attachés à changer la façon dont le contenu pouvait être découvert sur une nouvelle plateforme.

Le premier changement, et le plus évident, est la façon dont on joue sur console, à savoir avec une manette. Avec un clavier et une souris, le joueur agit comme un « œil dans le ciel » et peut indiquer à son personnage ce qu’il doit faire et où il doit aller en cliquant quelque part. Vous voulez utiliser une compétence à distance sur un monstre ? Vous diriger vers un coffre et l’ouvrir ? Peut-être même ouvrir une porte ? Grâce à la souris, il ne suffit que d’un clic pour viser, ou utiliser une compétence ou une action spécifique. Le jeu guide alors le personnage vers l’endroit où il peut effectuer l’action, en se chargeant de lui trouver un trajet. En revanche, avec une manette, le joueur agit plus directement dans la peau de son personnage. Cela crée donc des répercussions importantes à de nombreux niveaux de la conception ; mais pour nos joueurs, il faut simplement que l’expérience soit « fonctionnelle ».

Bouger avec une manette

Lorsque vous jouez avec une manette, les mouvements sont liés au joystick, et c’est ainsi le joueur, et non le jeu, qui détermine les déplacements de son personnage. Pour que cela fonctionne, nous avons désactivé la recherche de chemin sur console, et par conséquent, les joueurs peuvent maintenant se rendre dans des endroits où le jeu ne les aurait jamais guidés auparavant ; il est par exemple possible de faire foncer son personnage dans un mur ou de heurter des objets, et grâce à cette liberté de mouvement, il est aussi plus facile d’éviter les attaques des ennemis. En plus de choisir où aller, vous devez également déterminer votre vitesse. Diablo II possède un système fondé sur l’endurance, ce qui implique deux méthodes de déplacement : la marche et la course, et lorsque votre endurance est épuisée, vous ne pouvez plus courir. Nous voulions que ce système fonctionne en parallèle des attentes des joueurs : lorsque vous poussez un peu le joystick, vous vous déplacez légèrement, et lorsque vous le poussez le plus loin possible, vous vous déplacez à la vitesse maximale. La marche offre à votre personnage de meilleures statistiques en jeu, il était donc essentiel que les joueurs puissent contrôler cette fonctionnalité facilement. Nous avons décidé d’offrir le choix de l’activer et de la désactiver, car cela permet de préserver la décision consciente de marcher plutôt que de courir. C’était impératif pour le pillage, mais nous y reviendrons plus tard.

In the footage above, red squares represent map collision, while the white line in front of the character represents the trajectory of the thumbstick on the controller.

Viser avec une manette

Un autre contraste important apparaît lorsque l’on est privé de souris : l’absence de curseur. Cela signifie que vous n’avez aucun moyen d’indiquer au jeu ce que vous souhaitez cibler et attaquer. Pour remédier à cela, grâce au joystick de la manette, nous examinons en permanence le champ de jeu à l’aide d’un énorme cône, et nous donnons la priorité aux cibles à de nombreux niveaux ; cela inclut les monstres, les objets, les éléments avec lesquels vous pouvez interagir, les autres joueurs, votre cadavre, et bien plus encore. De plus, les priorités sont modifiées selon la classe. Prenons l’exemple du nécromancien ; ce dernier privilégie davantage les cadavres que les autres classes. Pendant un temps, nous avons tenté de montrer au joueur toutes les différentes options de ciblage, mais l’interface en devenait incroyablement surchargée. Nous avons donc pris la décision de ne montrer au joueur que la cible principale de sa classe, et même si nous ne montrons pas un cadavre en surbrillance, le plus proche sera sélectionné si le joueur déclenche une compétence nécessitant un cadavre.

Piller avec une manette

Piller les ennemis que vous avez tués est tout aussi important que de les éliminer. Normalement, les joueurs pillent avec le clavier et la souris : ils maintiennent une touche pour voir le nom de l’objet, puis cliquent sur ce nom. Pour certains, maintenir une touche enfoncée sur la manette peut être pénible, nous avons donc supprimé cette nécessité, bien que la touche en elle-même soit toujours présente. Avec une manette, les noms des objets s’affichent via deux facteurs : le temps et la distance. Si un objet est proche d’un joueur, il sera toujours visible, et lorsqu’un objet apparaît, son nom s’affiche à l’écran pendant un court instant. Le défi suivant consistait à choisir la manière dont le joueur peut récupérer un objet. Avec une manette, il semblait tout à fait naturel que le joueur passe simplement sur l’objet, mais un problème survenait lorsqu’un monstre explosait en une tonne de butin, alors que le joueur n’avait besoin que d’un seul objet spécifique. Au final, nous avons ajouté la possibilité pour les joueurs de se diriger lentement vers le butin et de s’arrêter au milieu de divers objets au sol afin de pouvoir piller l’objet de leur choix, rendant l’expérience de pillage indéniablement plus ouverte et moins entravée.

Utiliser des compétences avec une manette

Sur ce point, nous nous sommes rendu compte que nous devions répondre aux attentes des joueurs de Diablo III, compte tenu de leur précédente expérience sur console. À l’origine, dans Diablo II, un joueur disposait de deux boutons : le clic gauche et le clic droit de la souris. Pour accéder à un grand nombre de compétences différentes, les joueurs utilisent des raccourcis clavier pour réaffecter rapidement ces deux boutons. Dans le cas de la manette, ce système a été ajusté : les boutons ne peuvent pas être réaffectés, mais déclenchent directement les compétences. À ce niveau, nous montrons ces compétences d’une façon similaire à Diablo III, dans une « barre » sur la partie inférieure de l’interface, mais puisque les joueurs peuvent posséder un nombre important de compétences, nous leur avons permis de maintenir la gâchette gauche enfoncée pour leur donner accès à six autres emplacements, pour un total de 12 emplacements dans lesquels répartir de multiples compétences.

Équilibrer le jeu avec une manette

La manette nous met régulièrement au défi, dans la mesure où elle comprend beaucoup moins de touches qu’un clavier ; nous avons donc pris le temps de bien évaluer les affectations, afin de garantir que les compétences les plus fondamentales soient faciles à atteindre. À l’issue de la bêta, nous sommes convaincus que la prise en charge de la manette va dans une direction qui, nous l’espérons, répondra aux attentes des joueurs. Nous continuons d’évaluer certains cas et cherchons toujours à peaufiner l’expérience, mais nous pensons avoir trouvé un bon équilibre entre une impression de jeu plus moderne et la préservation des mécanismes classiques.

Outre la manette, le prochain changement fondamental concerne la manière dont un joueur sur console appréhende le jeu en ligne, et avec d’autres joueurs. Les joueurs sur console ont l’habitude de former des groupes avec leurs amis avant même de se lancer dans le jeu. Ils peuvent facilement voir ce que font leurs amis, rejoindre des parties existantes et inviter leurs amis à les rejoindre. Sur PC, les joueurs disposent de claviers et profitent de leur facilité d’utilisation. Le jeu original mettait un salon à disposition des joueurs, pour leur permettre de se rencontrer et de jouer ensemble. Avec une manette, il était pratiquement impossible d’interagir avec le flot constant de messages des joueurs dans le chat général, c’est pourquoi nous avons apporté quelques modifications au flux de joueurs.

Jouer en mode portable

Une des fonctionnalités les plus appréciables de la console Nintendo Switch est la possibilité offerte de jouer en mode portable, en la détachant de son socle pour l’emporter avec vous, en voyage ou simplement dans une autre pièce de la maison. Il a été nécessaire de prêter une attention particulière à cette fonctionnalité et à ce mode de jeu, car nous voulions nous assurer que les joueurs n’aient aucune difficulté à passer du mode hors ligne à celui en ligne. Dans le cadre de cet effort, nous nous sommes attachés à rendre le jeu lisible sur un écran portable, afin que jouer à Diablo II : Resurrected reste une expérience harmonieuse où que vous soyez.

Les utilisateurs de Nintendo Switch désireux de jouer avec leurs amis en ligne auront la possibilité de se regrouper et de jouer à quatre personnes au maximum. Nous avons constaté que ce nombre permettait une expérience optimale sur cette console, notamment en mode portable. Nous espérons que les joueurs prendront le plus grand plaisir à jouer à Diablo II: Resurrected en mode portable.

Shown above is a sneak preview of the Necromancer in action on Nintendo Switch.

Progression partagée et jeu cross-gen

Diablo II: Resurrected propose une progression partagée, ce qui signifie que vous pouvez conserver votre progression sur toutes les plateformes où vous jouez ! Les joueurs doivent simplement lier leur compte Battle.net à chaque plateforme compatible sur laquelle ils possèdent le jeu. Une fois cela fait, le butin de vos personnages sera disponible sur toutes les plateformes compatibles, et vous pourrez également conserver votre niveau, vos quêtes, votre progression, vos compétences et vos talents.

En plus de cette progression partagée, Diablo II: Resurrected proposera également un jeu cross-gen : si vous possédez une Xbox Series X|S et que votre ami joue sur Xbox One, vous pourrez toujours former un groupe à Sanctuaire pour aller tâter du démon ! Les possesseurs de consoles PlayStation®5 et PlayStation®4 pourront également profiter des mêmes avantages lors de leurs aventures dans l’est.

Modes de jeu

Il existe de nombreuses façons de jouer à Diablo II: Resurrected : en ligne, hors ligne, en saison (non disponible pour les personnages hors ligne), hors saison, en mode Extrême, avec extension ou sans. Dans le jeu original, le nom de ces différents modes pouvait prêter à confusion pour les nouveaux joueurs. Rappelez-vous, le menu principal du jeu original proposait les options suivantes :

  • Mode solo
  • Battle.net
  • Passerelle : Battle.net
  • Autre multijoueur
Shown above is a comparison of the original Diablo II frontend screen, alongside the Diablo II: Resurrected one outlining the Play Modes.

Nous avons constaté que de nombreux joueurs commençaient le jeu en mode solo, puis cherchaient ensuite à jouer avec leurs amis. Cependant, ayant choisi le mode solo, et donc un personnage hors ligne, il leur était impossible de rejoindre leurs amis. Nous tenions à pousser autant de joueurs que possible à créer des personnages leur permettant de jouer en groupe, c’est pourquoi nous avons mis en place un bouton « Jouer » de taille imposante et que le joueur n’aura désormais plus qu’à choisir entre les modes hors ligne et en ligne.

Inviter ses amis

Plutôt que d’échanger des informations dans un salon, nous avons ajouté la possibilité pour les joueurs de rejoindre directement une partie, et une fois sur place, d’inviter leurs amis depuis leur liste d’amis. Bien que cette fonctionnalité soit pratiquement obligatoire à l’heure actuelle, elle n’existait pas il y a 20 ans. Nous avons également ajouté une fonction de « groupe automatique ». Dans le jeu original, la première chose que les joueurs faisaient lorsqu’ils rejoignaient une partie était d’ouvrir le chat pour dire « PP », abréviation de « Party Please » (« groupe SVP » en français), et comme une immense majorité de joueurs avait recours à cette méthode pour trouver un groupe, nous avons décidé de systématiser ce processus.

Recherche de groupe

Nous avons créé la fonction « recherche de groupe » car nous avions à cœur de fournir aux joueurs sur console un moyen simple et rationalisé de jouer avec des personnes ne faisant pas partie de leurs amis. Cette fonction s’adresse aux joueurs qui veulent se lancer dans une activité particulière, comme une quête ou un raid sur Baal, et qui veulent l’accomplir avec d’autres joueurs, mais qui n’ont peut-être pas d’amis en ligne à ce moment-là. La recherche de groupe vous mettra en relation avec d’autres joueurs d'un niveau similaire au vôtre, ayant également choisi la même activité. Suite à la bêta, nous avons constaté que de nombreux joueurs sur console réclamaient plus d’options pour mieux s’y retrouver dans les salons ; nous avons donc ajouté les onglets « Boss » et « Zones » à l’outil de recherche de groupe, afin de les aider à mieux se coordonner. En outre, nous avons également ajouté l’événement « Pandémonium », les événements « Uber Diablo » et les filtres « JcJ/Duel », afin que les joueurs sur console puissent se connecter plus facilement aux sessions multijoueur liées à ces activités.

Dans l’ensemble, nous avons dû baser nos décisions concernant les consoles sur un public très différent de celui des PC. Étant donné que beaucoup de nos joueurs ont plus d’expérience avec Diablo III sur console, nous devions les faire entrer dans le monde de Diablo II d’une manière qui leur soit accessible, sans pour autant changer ce qui a fait de Diablo II le classique qu’il est encore aujourd'hui. Nous espérons ainsi partager avec un tout nouveau groupe de joueurs ce qui a fait de Diablo II un jeu emblématique.

- Robert Gallerani, directeur de la conception


Il n’y a pas à dire, c’est vraiment le meilleur moment d’être fan de Diablo ! Que vous découvriez à peine le jeu ou que vous soyez un fan de longue date en mal de nostalgie, les portes de l’enfer vous sont ouvertes. Nous avons hâte d’enfin partager Diablo II: Resurrected avec vous et espérons que vous nous rejoindrez au lancement. L’aventure commence le 23 septembre sur PC Windows®, Xbox Series X|S, Xbox One, PlayStation®5, PlayStation®4 et Nintendo Switch™ (ouverture prochaine des précommandes pour cette plateforme) ! Si vous voulez en savoir plus sur Diablo II: Resurrected, consultez notre site Web ici, et pour des mises à jour en temps réel, suivez notre Twitter officiel @Diablo.

Merci à tous les joueurs.

Article suivant

  1. Présentation du mode Multijoueur de Call of Duty: Vanguard — Tout ce qu’il faut savoir
    Call of Duty®: Vanguard
    7 sept.

    Présentation du mode Multijoueur de Call of Duty: Vanguard — Tout ce qu’il faut savoir

    Rejoignez les tout premiers membres des forces spéciales dans le mode Multijoueur intense et bourré d’adrénaline de Vanguard. Des cartes et modes disponibles au lancement, un système de personnalisation d’armes avancé, de nouvelles fonctionnalités de partage et de rythme de combat, et des opérateurs à l’honneur : voilà ce qui vous attend dans la bêta et le mode Multijoueur de Vanguard.

Actualités à la une